911 : le numéro d’urgence connu de tous, ou presque. Mais, pour certains, ce numéro sert à toutes les sauces. Résultat : des appels qui n’ont souvent rien à voir avec les urgences…

•    En Écosse, un cuisinier amateur, sans livre de recettes, a logé un appel à la centrale pour obtenir… le temps de cuisson d’une dinde.

•    En Floride, une femme de 58 ans, ivre, a fait appel au 911 pour réclamer la présence d’un policier. Une fois sur place, les agents ont dû composer avec une demande particulière : en manque de sexe, elle désirait qu’ils lui fassent l’amour. Mécontente du refus, elle a rappelé le service d’urgence pour se plaindre de la qualité de l’intervention policière.

•    On revient en Écosse où une internaute a assisté, avec effroi, à la mort de son ordinateur… En deuil, elle a communiqué au 911 pour que les policiers la conduisent chez un détaillant pour se procurer un nouvel appareil.

•    Tanné d’entendre deux mouettes s’égosiller devant son domicile, un homme a logé un appel au 911 pour obtenir une intervention policière. Il souhaitait porter plainte pour trouble à l’ordre public. Les mouettes n’ont pas été poursuivies.

•    Que d’audace! Une maman désemparée par l’arrestation de son fils pour possession de cannabis a appelé le 911 pour que les policiers lui rendent la marchandise saisie…

•    Outré, un homme s’est plaint de ne pas avoir obtenu le service souhaité. Il croyait appeler un service de téléphone érotique.

•    Une femme ivre a logé un appel pour demander aux policiers de lui venir en aide : elle avait perdu son dentier.

•    Un client d’un cinéma a appelé le service pour signaler qu’un homme battait une femme avec un bâton de baseball. La scène se déroulait sous ses yeux, au grand écran.

•    Un Américain tenace a communiqué avec le 911 neuf fois en 90 minutes. Il désirait un cheeseburger. Intrigués, les policiers se sont rendus à son domicile pour vérifier si l’appelant était en train de crever de faim. Mais ce n’était pas le cas. Toutefois, l’homme, recherché, s’est fait passer les menottes et a été conduit au poste, le ventre vide.

•    À Tampa (Floride), une femme déçue a appelé le service d’urgence pour se plaindre que les gaufres qu’on venait de lui servir dans un restaurant n’étaient pas assez cuites.

•    À Vancouver, un citoyen a réclamé un camion de pompier pour bloquer la rue où il habite. Il souhaitait faire un party… S’agissait-il d’une fête bien arrosée?

•    Une personne a communiqué avec le 911 pour obtenir de l’aide urgente. Elle souhaitait configurer la boîte vocale de son téléphone intelligent.

•    En Ontario, un homme a fait appel au service d’urgence pour que les policiers l’aident à retrouver son œil de vitre. Sa copine l’avait caché lors d’une chicane conjugale.

•    Un citoyen a appelé pour signaler que son voisin, sous interdiction de conduire, venait de quitter sa résidence… en vélo.

•    Un homme qui souhaitait se réveiller tôt a logé un appel au 911 pour obtenir un service de réveil téléphonique.

•    On ne compte plus les appels pour obtenir de l’aide aux devoirs logés par des étudiants désemparés ou des citoyens et citoyennes qui réclament de l’aide pour retrouver des objets perdus, dont certains très intimes…

•    Le client du 911 le plus bizarre est sans doute un chien berger de l’Arizona. Dressé pour appuyer sur une touche précise du téléphone familial en cas de pépin, il a sauvé la vie de son maître terrassé par un accident vasculaire cérébral. Bravo pitou!

 

Vous aimerez aussi

Commentaires