Où vont ces millions de litres d’eau? Et les réponses se font attendre, quand elles viennent.
 
Le dernier lac à disparaître de la surface de la Terre se trouvait dans le petit village de Sanica, en Bosnie. Il a laissé place à un trou de 20 mètres de diamètre et de huit mètres de profond. Évidemment, plusieurs tentent de trouver une explication alors que les derniers poissons tentaient désespérément de trouver un peu d’eau pour survivre.
 
Et les hypothèses se multiplient, les unes plus farfelues que les autres. Les uns croient qu’un fantôme s’est emparé du plan d’eau pour l’amener dans l’au-delà. Les autres parlent de miracle ou de signe avant-coureur de la fin du monde. Certains parlent d’une femme qui jetait des bombes dans le lac à l’époque de la Seconde Guerre mondiale et que l’une d’entre elles a explosé. Mais personne n’a entendu le bruit de l’explosion!
 
Un trou, une faille cachée par les débris et dans laquelle l’eau s’engouffre, un assèchement soudain de la nappe phréatique, les scientifiques émettent quelques hypothèses. Pour l’instant, aucune n’a permis d’expliquer la disparition du plan d’eau.
 
Ce phénomène n’est pas unique. En 2012, un lac de la localité de Bolotnikovo (Russie) a fondu comme neige au soleil. Certains criaient même au complot américain. Au surplus, un autre lac a disparu dans la même région, en 2005. Cette fois, le plan d’eau de 100 mètres de long s’est vidé en une nuit. La raison : des crevasses dans la couche inférieure du sol composée de calcaire.
 
Au Chili, le lac Cachet, alimenté par la fonte du glacier Colonia, se vide régulièrement dans le fleuve Baker. Le phénomène s’est produit 11 fois depuis 2008.
 
Surpris? La Floride a connu le même phénomène en 1999 alors qu’une partie du lac Jackson a disparu dans un trou, laissant des centaines de perches à l’air libre.
 
Non, ce n’est pas un complot russe…
 
Mais les Américains se souviennent du lac Peigneur qui, en novembre 1980, s’est vidé dans une mine de sel, et ce, en quatre heures seulement. Le tourbillon engendré par ce phénomène a même englouti une plate-forme de forage  et ses tours hautes de 47 mètres, 11 barges, des bateaux de pêche et un remorqueur. Le trou béant, long de 3 kilomètres, a été comblé par des eaux provenant du golfe du Mexique, pour créer un nouveau lac salé.
 
Pensez-y avant d’aller vous baigner, quelle que soit la saison!
 

Vous aimerez aussi

Commentaires