Vous aimez les chats? C'est le cas, notamment, d'une famille qui réside dans l'État de New York. Elle en avait tellement que les pompiers de la localité ont dû évacuer plus d'une centaine de félins.

Les pompiers sont intervenus à la fin du mois d'octobre dans cette résidence du nord de l'État. Mais ils ont eu fort à faire pour venir en aide aux pauvres félins. En fait, il leur a fallu quelques jours pour délivrer les 150 chats gardés par une famille de 5 personnes, tous occupants d'une modeste maison.

Les félins vivaient dans des conditions déplorables, a souligné un responsable municipal. Policiers, pompiers et responsables de la Société protectrice des animaux (SPCA) n'ont pas eu la tâche facile. En 2 jours, ils ont réussi à retirer 98 chats du domicile. Malheureusement, quelque 12 chats, trop mal en point, ont dû être euthanasiés.

Mais les autorités n'étaient pas au bout de leurs peines. Les secouristes ont même dû casser des murs pour récupérer les 52 chats restants. Sales, couverts de puces et de gales, oreilles infectées et aux prises avec des infections pulmonaires, les chats qui s'étaient réfugiés dans les murs de la résidence étaient très mal en point. Plusieurs ont été conduits chez un vétérinaire, d'autres ont été euthanasiés pour abréger leurs souffrances.

La SPCA s'est retrouvée avec plus d'une centaine de chats à adopter. Elle est à la recherche de familles qui sauront prendre soin des félins, une fois remis sur pattes.

C'est la quatrième fois que les autorités interviennent à cette adresse. En 30 mois, plus de 400 chats ont été retirés des griffes des occupants qui pourraient être accusés de cruauté envers les animaux.

Vous aimerez aussi

Commentaires