39  baleines-pilotes, aussi appelées globicéphales, ont trouvé la mort cette semaine sur la plage de Golden Bay dans la région de Farewell Spit en Nouvelle-Zélande, un endroit propice à l’échouement de mammifères marins. Douze des baleines sont mortes de causes naturelles et les 27 restantes ont dû être euthanasiées. Les spécialistes de la faune ont tenté en vain de trouver un moyen de les remettre à l’eau. Les baleines-pilotes sont souvent impliquées dans ce genre d’incident et les scientifiques n’arrivent pas encore à expliquer pourquoi elles s’échouent ainsi en groupe, et ce de manière qui semble volontaire. Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer ce comportement : la présence de parasites au cerveau, la fuite face à un prédateur ou encore une manoeuvre du groupe pour venir en aide à un individu qui mène à l’échouement du groupe au complet.
 

Vous aimerez aussi

Commentaires