Tous savent que certains vêtements ont une fâcheuse tendance à disparaître occasionnellement. On se retrouve alors avec des bas orphelins, sans savoir où sont passées les unités manquantes. Parfois, elles réapparaissent. Parfois, elles sont perdues à jamais.

C’est le cas d’un résident de Portland, en Oregon (États-Unis) aux prises avec de mystérieuses disparitions d’articles vestimentaires. Régulièrement, il se retrouvait avec un seul bas, sans savoir où était caché son double. Propriétaire d’un grand danois, il ne soupçonnait pas que le responsable était… son animal de compagnie (à gauche sur la photo).

Vraisemblablement en raison de ce discret menu à base de coton et de polyester, le chien avait de fréquents haut-le-cœur et vomissait régulièrement. Son maître a dû se rendre à l’évidence : la bête avait besoin de soins.

Il s’est donc rendu chez un vétérinaire qui, après une radiographie, a constaté que le chien avait avalé « une grande quantité de corps étrangers ». Il fallait intervenir! On a donc installé l’animal sur la table d’opération pour retirer le contenu de son estomac. Surprise : l’organe ne l’animal renfermait pas moins de 43 bas, appartenant tous à son maître.

43 bas retirés de l'estomac d'un chien

Un peu piteux, le grand danois a pu retourner à la maison le lendemain… pour une brève convalescence. De plus, il a sans doute reçu un sérieux avertissement.

Même si la quantité de corps étrangers est impressionnante, le grand animal ne détient pas le record de la gloutonnerie. Pas moins de 30 pierres ornementales ont déjà été retirées de l’estomac d’une grenouille et un vétérinaire a même extrait une brochette de shish-kebab du ventre d’un braque allemand. Une banane en plastique, 5 canards en caoutchouc et des pièces de jouets ont déjà comblé « l’appétit vorace » de certains animaux. Gloutons, va!

 

Vous aimerez aussi

Commentaires