Le crapaud-buffle est une véritable catastrophe écologique en Australie où il a été déclaré espèce nuisible et invasive. Originaire d’Amérique du Sud, il a été introduit en Océanie pour détruire… des insectes nuisibles. Mais l’espèce a proliféré beaucoup plus que prévu et envahit maintenant plusieurs écosystèmes. Extrêmement voraces, les crapauds buffle dévorent tout sur le passage en plus d’empoisonner de nombreux animaux avec sa peau toxique. Le pays tente donc de contrôler leur prolifération de la manière la plus responsable possible.

Entre en scène Monika Jarosz, une designer polonaise installée à Paris qui décide de transformer les peaux de crapauds en article de mode. Les peaux sont tannées, séchées et teintes avant d’être reconverties en sacs, porte-monnaie et ceintures.

Maintenant, la question qui titille et divise : s’agit-il de produits écologiques?

 

Vous aimerez aussi

Commentaires