Imaginez une toile d’araignée qui mesure quelque 4 acres de superficie. C’est la taille d’une immense toile découverte en 2009 dans un bâtiment municipal.

La toile a été « construite » dans le Baltimore Wastewater Treatment Plant, aux États-Unis. À certains endroits, elle a même deux, voire trois épaisseurs. Outre l’immense toile qui couvre pratiquement tout le plafond, d’autres relient les installations d’éclairage fluorescent aux murs, déplaçant même les installations électriques en raison de leur poids.

Surpris? Dans certains secteurs névralgiques, les employés ont utilisé des balais pour enlever la soie qui recouvrait les équipements. Résultat : des boules de soie grosses comme des boyaux d’incendie jonchaient le sol. À n’en pas douter, certains fils se sont retrouvés sur leurs vêtements et dans leurs cheveux.

 

Toile d'araignée

Mais, si elles étaient nuisibles, ces toiles d’araignées offraient quand même un spectacle surprenant, digne de l’Halloween. Au surplus, il s’agit de la plus importante structure du genre jamais observée.

Mais n’allez pas croire qu’une seule araignée est responsable de cette toile gigantesque. Les entomologistes estiment que plus de 107 millions d’araignées occupent ce bâtiment public, soit plus de 6 000 bestioles par mètre carré. Ouf…

Faites de fil de soie, les toiles d’araignées — il en existe différents types — servent à capturer des insectes qui seront ensuite dévorés par l’auteur de la structure. À taille égale, elle est cinq fois plus résistante que l’acier. Elle est aussi très élastique : elle peut s’étirer de 40 % avant de se rompre.

Photo Entomological Society of America 

Vous aimerez aussi

Commentaires