Le nombre de lions de mer en détresse envahissant les plages californiennes serait 20 fois plus élevé qu’à l’habitude. D’après l’Agence américaine océanique et atmosphérique, ce serait en effet près de 2 000 lions de mer qui auraient atterri sur les plages depuis le début de l’année. Parmi ceux-ci, 1 800 auraient été recueillis et nourris par des centres spécialisés avant d’être relâchés.

Cette augmentation anormale, principalement de bébés lions de mer affamés, serait causée par le réchauffement de l'eau de l'océan d'un à trois degrés, un phénomène aussi appelé « El Nino ». Ce changement de température affecterait notamment la nourriture de ces otaries, soit les poissons et crustacés, et obligerait les femelles otaries à nager plus loin pour trouver de la nourriture et à délaisser leurs petits plus longtemps.

Si le phénomène perdura sans doute encore jusqu’à l’automne, les scientifiques indiquent que l’eau devrait se refroidir prochainement, gardant ainsi ces mammifères d’être menacés.

Commentaires