Les vampires existent. Des pinsons qui fréquentent les îles Galapagos se nourrissent, en partie, du sang d’autres animaux.

Ces oiseaux, de la famille des Fringillinés, sont très particuliers. Ils sont reconnaissables à leur bec pointu, souvent taché de sang. Le Geospiza dificilis septentrionalis ou, si vous préférez, le pinson vampire, ouvre une petite plaie dans le corps d’autres oiseaux, puis lèche le sang qui se répand sur les plumes de l’animal « blessé ».

Certes, on ne parle pas ici de morsure dans le cou. Il plonge sur le dos ou la queue de sa proie et, avec son bec, il effectue une entaille qui, en saignant, le nourrira. Mieux encore, la victime de ce pinson, spécifique aux îles Darwin et Wolf, ne ressentirait presque rien, voire un simple inconfort, tellement la blessure est petite. Toutefois, le sang qui s’en dégage suffit à nourrir le volatile sanguinaire. Il compenserait ainsi l’absence de graines comestibles attribuable au temps chaud et sec qui prévaut sur cet archipel.

Il existe 13 espèces de pinsons sur les Îles Galapagos. Mais une seule se nourrit de sang. Est-ce le genre d’oiseau que vous auriez en cage, dans votre résidence?

Vous aimerez aussi

Commentaires