Généralement, les membres des corps de police sont des gens honnêtes et respectueux des lois qu’ils doivent faire respecter. Mais à Rio de Janeiro (Brésil), en mai 2014, des policiers ont été surpris avec la main dans… des sous-vêtements féminins.

Six membres du corps de police local, chargés de surveiller la circulation, en profitaient pour piller des camions qui transportaient des sous-vêtements féminins. Ils interceptaient les véhicules, s’emparaient de la marchandise et menaçaient les conducteurs de représailles. Ils auraient également soutiré 9000 real (environ 4385 dollars canadiens) à 13 victimes.

Mais leurs collègues, qui avaient des doutes sur les activités illicites des agents, ont effectué une perquisition chez les 6 arnaqueurs. Chez l’un d’entre eux, ils ont trouvé pas moins de 117 petites culottes et soutiens-gorge prêts à être vendus à Sao Paulo, où ils écoulaient la marchandise volée. Les six policiers, baptisés « gang des petites culottes », ont tous été inculpés.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires