Depuis la découverte d’un immense gouffre en Sibérie au milieu du mois de juillet, on rapporte la présence de deux autres trous dans le même secteur. Les scientifiques tentent d’expliquer le phénomène. Dans les trois cas, la terre a été expulsée vers l’extérieur, ce qui veut dire que les gouffres sont le résultat d’une explosion.

Selon les spécialistes, la présence de gaz naturel ne serait pas en cause.  Les explosions seraient plutôt le résultat du réchauffement climatique. Il y a 10 000 ans, la région était une mer. Il y aurait donc une couche de glace composée d’un mélange de sel, de sable, de gaz et d’eau emprisonnée sous le sol. Avec le réchauffement,  la glace fond et le gaz qui se libère cause de la pression. Quand celle-ci devient trop grande, le «bouchon» de terre saute.  Si c’est le cas, on pourrait voir apparaître d’autres gouffres dans l’hémisphère nord.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires