Les hordes de touristes qui envahissent certaines destinations dérangent parfois les habitants. Mais, en Croatie, ce sont des coqs qui font fuir les visiteurs.

Située sur la côte Adriatique, l'île de Solta est réputée pour ses belles plages et son accueil chaleureux. Mais, depuis quelques semaines, les touristes se plaignent du bruit et choisissent d'abréger leur séjour en raison des chants incessants de coqs bien en voix.

Ces derniers — ils ne sont pourtant qu'une dizaine — appartiennent à deux sœurs : Tereza et Mirjana  Novakovic, âgées respectivement de 88 et de 80 ans. Les deux octogénaires élèvent des coqs qui, aux oreilles des autres habitants de l'île, sont trop bruyants. Mais elles refusent de s'en départir, alléguant que leurs voisins sont jaloux de cette basse-cour.

Leur présence sème la zizanie dans le village à vocation touristique. Les exploitants de centres de villégiature et des propriétaires qui louent des maisons aux touristes n'en peuvent plus. Les visiteurs qui fréquentent les installations touristiques quittent prématurément ou annulent leurs réservations en raison du chant des coqs. D'autres, qui ont opté pour la location de maisonnettes, demandent à être déménagés, exaspérés par les cocoricos incessants de ces volailles. Car ils chantent nuit et jour, au grand dam des clients et de l'office du tourisme local. « Les gens ne peuvent pas dormir de la nuit et ils sont venus pour se reposer. C'est horrible », dénonce un propriétaire des maisonnettes offertes en location.

Pour l'instant, le litige demeure entier, malgré les amendes infligées aux deux vieilles dames.

Vous aimerez aussi

Commentaires