Une étude publiée récemment dans la revue Science, nous apprend que l’anguille électrique agit comme une sorte de "taser" sur ses proies. Elle arrive à contrôler ses victimes en leur envoyant de faibles décharges à distance pour les paralyser. L’électrochoc provoque en fait des contractions musculaires chez ses proies, lui permettant ensuite de les manger sans difficultés.

L'animal, vivant le plus souvent dans les fleuves d'Amérique du Sud, dispose toutefois de capacités encore plus impressionnantes. L’anguille est capable d’envoyer des décharges pouvant atteindre jusqu’à 600 volts, et donc de tuer un homme ou même un cheval.

Le poisson utilise également de plus faibles voltages pour s'orienter dans les eaux boueuses et peut-être même communiquer avec ses semblables. Pour observer le poisson à l’oeuvre, les chercheurs ont filmé les décharges, à l’aide de caméras très sensibles (prenant 1000 images par secondes).

Vous aimerez aussi

Commentaires