Mourir d’un effet nocebo, c’est possible? L’effet nocebo est en fait l’équivalent néfaste d’un placebo. Signifiant "je nuirai" en latin, cet effet néfaste est le fruit d’une forte conviction qu’une substance ou qu’un traitement médical peut nous être nuisible. 

Il arrive donc que des patients ayant pris un placebo, développent des effets secondaires; éruption cutanée, fatigue, et parfois des symptômes plus importants. Une étude psychiatrique a tenté de cerner l’activité neurologique entourant le phénomène. Des participants placés devant un scanner recevaient un supposé médicament contre la douleur. Les chercheurs ont observé que les gens reportant un effet négatif, subissaient notamment une baisse de sécrétion de dopamine, à l'inverse de ceux ressentant un effet placebo (positif)...

placebo

Dans certains contextes, l'effet nocebo peut s’avérer dangereux. Les gens qui s’attendent à mourir lors d’une procédure chirurgicale sont par exemple plus susceptibles d'avoir de graves complications. Un homme croyant avoir fait une overdose d’antidépresseurs (il s'agissait en fait d'un placebo) est d’ailleurs presque mort - sa tension artérielle était dangereusement basse et il éprouvait de graves difficultés à respirer. Finalement, le patient s’est remis une fois qu’il a découvert que ce n'étaient pas de vrais anti-dépresseurs... Pourquoi un cerveau envoie des signaux positifs et un autre des signaux négatifs? Cela demeure encore un mystère.

Vous aimerez aussi

Commentaires