Les astronautes sont généralement des scientifiques qui, devant l’inconnu, tentent de trouver une explication rationnelle. Buzz Aldrin, le deuxième homme à avoir posé le pied sur la lune, est revenu sur sa déclaration à l’effet qu’il avait observé un objet volant non identifié lors du vol d’Apollo 11.

Aldrin a déjà fait allusion à cette « rencontre » avec un OVNI en 2005. Il avait alors déclaré avoir vu un objet en forme de « L ». Il aurait demandé au centre de commandement de Houston où se trouvait le dernier élément de la fusée porteuse. La réponse avait laissé l’équipage perplexe. Le débris était à 6000 milles nautiques plus bas…

Ce n’est que 45 ans après le vol historique qu’il a levé le voile sur ses observations.

« Alors qu’Apollo 11 était en route vers la lune, j’ai observé une lumière qui se déplaçait à côté de nous. Ce pouvait être soit un vaisseau spatial d’un autre pays, ou d’un autre monde… ou c’était un des quatre panneaux solaires. Je suis maintenant convaincu qu’il s’agissait d’un de ces panneaux qui reflétait la lumière du soleil. Lequel, je l’ignore. Ainsi, techniquement, la définition pourrait être non identifiée. »

Sa déclaration récente a jeté une douche froide sur les ufologues qui, depuis 2005, ont bénéficié d’une plus grande crédibilité grâce à cette déclaration d’un ingénieur et pilote de haut calibre. Mais il est possible que les autorités américaines lui aient imposé le silence sur ses observations. Les dirigeants de nombreux pays sont réticents à laisser filtrer des informations sur des objets « non identifiés » observés au-dessus de leur territoire.

Vous aimerez aussi

Commentaires