On a tous déjà rêvé de pouvoir lire dans les pensées et de communiquer par téléphathie. Selon de nouvelles recherches, ce rêve est en voie de devenir une réalité.

À l'université de Washington, deux chercheurs ont réussi à faire communiquer plusieurs personnes à 800 mètres de distance, grâce à "une interface cerveau à cerveau".

Des participants arrivaient ainsi à “communiquer”, à l’aide de casques captant les signaux électriques l’un de l’autre. Une des deux personnes devait appuyer sur une touche d'un clavier, tandis que la personne B, qui ne voyait pas ce que faisait la personne A, devait tenter d'appuyer au bon moment grâce aux impulsions reçues par le casque. Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Plos One. Des chercheurs de Berkeley, en Californie, ont également mis au point un dispositif capable de lire les pensées, ou plutôt de décoder celles-ci.

Pour ce faire, les chercheurs ont demandé à des personnes de lire un texte à haute voix, puis dans leur tête, afin d’analyser l’activité et les schémas produits dans les cerveaux des participants. En utilisant la technique de l’électrocorticographie, les scientifiques ont pu mesurer les activités neuronales des participants.

Il faut savoir que les ondes sonores émises par une personne lorsqu’elle parle sont traitées par un ensemble de cellules et de neurones, qui transmettent ensuite ces informations dans la partie du cerveau qui interprète les sons en mots. Les chercheurs ont donc pu utilisé ces informations pour concevoir un décodeur spécifique à chacun. Le décodeur était capable de traduire certains mots auxquels les volontaires pensaient, une avancée significative qui pourrait notamment être fort utile aux personnes incapables de s’exprimer. 

Vidéo (en anglais) sur l'étude de l'université de Washington.

Vous aimerez aussi

Commentaires