Les étranges sépultures de prétendus vampires en Pologne, semblent finalement trouver explication. Ces squelettes enterrés aux alentours du 17ème et 18ème siècles dans le cimetière de Drawsko, avaient été retrouvés avec une pierre dans la machoîre et une hachette sous la gorge. Manifestement, les chercheurs savaient que ces défunts étaient craints et considérés comme des vampies par la population de l’époque, mais pourquoi? 

À l’époque, le vampirisme était une croyance populaire. On accusait de vampires les personnes non baptisées ou encore les victimes de mort violente. Pour les empêcher de revenir hanter les vivants, on bloquaient la machoîre des défunts à l’aide d’une pierre et plaçait une petite machette, ou faucille, au niveau du cou ou de l’abdomen: si le vampire venait à se réveiller, il se couperait la tête ou s’éventrerait aussitôt. 

 

vampires polonais sépultures

 

Les défunts découverts en Pologne ne semblaient cependant ni étrangers, ni victimes de mort violente, laissant à nouveau planer le mystère de ces sépultures. Suite à de plus récentes recherches et analyses chimiques, une équipe de chercheurs a conclu qu’il s’agissait probablement des premières victimes d’une large épidémie de choléra. Les habitants d’alors ne connaissant pas la maladie, les malades ont été perçus comme des vampires.

Les scientifiques mènent toutefois d'autres analyses sur les fameux squelettes afin d’en apprendre davantage sur leurs histoires.

Vous aimerez aussi

Commentaires