New York, ville de démesure. Cette cité, l’une des plus populeuses au monde, compte, depuis quelques années, un attrait touristique de plus : Jerry, une baleine qui patrouille les côtes, près de Manhattan.

Il y a belle lurette que les baleines avaient quitté la Grosse Pomme pour voguer vers d’autres cieux. Mais, depuis 2011, on en observe de plus en plus. Cette année-là, 5 mammifères marins avaient été observés. L’année suivante, les spécialistes en ont compté 25, soit 4 de moins qu’en 2014. Toutefois, c’est en 2013 que leur présence s’est fait sentir, avec 43 mammifères distincts observés.

Mais pourquoi les baleines, plus spécifiquement les baleines à bosse, sont-elles de retour? Les océanologues estiment que les efforts de dépollution du fleuve Hudson ont eu pour effet d’attirer plus de bancs de poissons et, par ricochet, les prédateurs qui s’en régalent. Ce faisant, les baleines ont un garde-manger plus garni. Elles ne sont plus obligées de migrer vers le nord où la nourriture est généralement plus abondante.

Ces mammifères ne sont pas les seuls prédateurs à fréquenter les eaux qui bordent la grande ville. En juin, des pêcheurs ont observé 3 grands requins blancs qui, eux aussi, visitaient la Grosse Pomme. L’un d’entre eux a même pêché un bébé requin de 36 kilos alors que sa mère, en panique, tournait autour du bateau.

Le retour des baleines ne plaît toutefois pas à tous. La présence des mammifères de forte taille a multiplié le nombre de collisions avec les petites embarcations, très présentes sur ce cours d’eau. Mais, en attendant, Jerry fait la joie des touristes lorsqu’il se montre le bout de la nageoire.

Vous aimerez aussi

Commentaires