Le client a toujours raison, veut le dicton. Mais, dans certains hôtels, les demandes et/ou les exigences de clients difficiles dépassent l’entendement. Une compilation effectuée par Skyscanner auprès de 400 établissements un peu partout dans le monde en témoigne.

Plusieurs clients, insatisfaits, n’hésitent pas à demander un remboursement pour des motifs disons, discutables… Ainsi, des clients d’un hôtel situé un bord de mer ont exigé un remboursement parce que la mer était trop bleue.

À contrario, d’autres ont réclamé un rabais parce que leur chambre n’avait pas de vue sur la mer. Pourtant, le visiteur difficile séjournait dans un hôtel luxueux (le Mayfair à Londres) à 80 km du rivage le plus près!

Certains rivalisent d’adresse quand vient le moment de se plaindre. Des clients ont réclamé que la chambre qu’ils avaient occupée la nuit précédente leur soit offerte gratuitement parce qu’il n’avait pu fermer l’œil de la nuit, en raison des ronflements de leur conjointe. Futile? Cette excuse se classe pourtant en 5e position des demandes les plus fréquentes.

Les « trop »

Certains ne sont pas habitués au confort, ou trouvent des raisons peu orthodoxes pour masquer leur avarice… Ainsi, parmi les motifs les plus fréquemment utilisés pour obtenir des rabais, on trouve les raisons suivantes : « Les draps étaient trop blancs », « la baignoire est trop grande » ou « la glace est trop froide ».

Même le personnel peut servir de prétexte. Un homme a réclamé un remboursement parce qu’un serveur « était trop beau ».

Les bizarres

Certains clients apprécient leur chambre, mais ils ont des goûts un peu particuliers lorsque vient le temps de manger… ou de boire. Ainsi, dans un des hôtels ayant répondu au sondage, un client a exigé, et obtenu, un verre d’eau à chaque heure durant toute une nuit.

Un autre a réclamé la livraison de 15 concombres frais chaque jour tandis qu’une cliente s’est plainte parce qu’il n’y avait pas de steak offert sur le menu végétarien… Vous avez bien lu!

Dans un pays nordique, un « invité » a réclamé une soupe au crocodile tandis que des dames ont souhaité qu’on leur fasse couler un bain au miel pour l’une et au lait au chocolat, pour l’autre. 

Le comble : le client d’un restaurant a commandé des ailes de poulet. Mais il a précisé qu’il ne voulait que les ailes droites.

Le confort

Des clients ne lésinent pas sur le confort. Ainsi, un richissime voyageur a exigé une chambre avec une toilette fonctionnant à l’eau minérale tandis qu’un autre a réclamé pas moins de 16 oreillers avant d’aller dormir.

Un autre a voulu cacher ses goûts de luxe en demandant, au personnel, de leur procurer une souris morte. Souhaitait-il prouver à sa conjointe qu’il avait choisi un hôtel bas de gamme pour ne pas hypothéquer le budget familial?

Des demandes personnelles

Certains clients rivalisent d’ingéniosité pour obtenir des services particuliers.

  • À Disneyland, un homme souhaitait qu’un des personnages légendaires fasse une demande en mariage en son nom. La requête a été rejetée.
  • En Chine, un autre a exprimé le vœu que tout le personnel d’un hôtel porte des T-shirts sur lesquels étaient inscrits les mots « Marie-moi ». Sa demande a été acceptée, mais pour une courte période seulement.
  • Une famille du Moyen-Orient a demandé à un établissement australien d’acheter un alpaga (un animal qui ressemble à un lama) pour qu’elle se sente moins dépaysée.
  • Un homme a réservé une chambre pour deux nuitées dans un luxueux hôtel : la première au nom de son épouse et la seconde, au nom de sa maîtresse.
  • Et on ne compte plus les clients qui ont supplié d’inscrire la réservation sous un nom d’emprunt pour cacher, à leur conjointe, la nuit d’amour passée avec une autre partenaire.

Et vous, avez-vous des demandes particulières?

Vous aimerez aussi

Commentaires