Des images satellites d’"avant/après" partagées par la NASA, envoient un cri d’alarme sur la disparition des lacs et cours d’eau. Une image montrant la mer d’Aral, un lac d’eau salée d’Asie centrale jadis le quatrième plus grand lac du monde, est aujourd’hui totalement asséché. La première photo, datant de 2000, montrait déjà l’amoindrissement alarmant des eaux du lac par rapport à son état en 1960 (illustré par une mince ligne de contour noire). La deuxième photo, prise cette année, témoigne de l’accélération du phénomène. La sécheresse due aux changements climatiques et la consommation exagérée d’eau par les industries et populations environnantes sont les causes principales de la disparition de la mer d’Aral.

 

Hélas, la mer d’Aral est loin d’être le seul lac en voie de disparition. À Hawaii, le Waiau, un petit lac alpin, est aujourd’hui de la taille d’un petit étang dû à la sécheresse des dernières années. 

Lac Waiau

Source : U.S. Geological Survey,  Lac  Waiau

 

Le lac Tchad, en Afrique, qui fournit de l’eau à 20 millions de personnes, rétrécit lui aussi drastiquement d’année en année. En Iran, en 2011, de nombreuses manifestations ont d’ailleurs éclaté pendant plusieurs semaines, à cause de la disparition graduelle du lac d’Ourmia. Les images de la NASA ne sont pas sans rappeler que la planète possède un écosystème fragile, et que l’activité humaine vient encore trop souvent le débalancer.  La raréfaction de l’eau, une situation déjà problématique dans plusieurs régions du monde, pourrait doubler d'ici à 2050.

 

Source, photo principale : NASA, mer d’Aral

 

Vous aimerez aussi

Commentaires