Recréer un visage en trois dimensions à partir d’un échantillon d’ADN, voilà une méthode qui pourrait aider les autorités à retrouver des criminels plus facilement. Un programme informatique, mis au point par une équipe de chercheurs, permettrait en effet de recréer un visage à partir d’un simple cheveu laissé sur une scène de crime; une véritable avancée pour la science médico-légale. 

Si le génome pouvait révéler la couleur des yeux ou des cheveux d’un individu, il peut maintenant dévoiler la structure complète du visage d’un individu. À l’aide de données recueillies par les chercheurs, ceux-ci sont parvenus à élaborer un modèle statistique permettant de prédire la forme du visage basé sur le génome. Compilant une liste de mutations génétiques connues, les chercheurs ont pu mettre en évidence certaines variations génétiques. Par exemple, ils ont pu voir comment le gène responsable de la grosseur des lèvres est différent chez quelqu'un avec des lèvres pulpeuses, versus chez une personne avec des lèvres minces.

Si le programme doit être perfectionné, il devrait connaître un succès retentissant dans le milieu de la justice et pourrait trouver d’autres applications, notamment dans l’étude de nos ancêtres et d’espèces disparues.

Vous aimerez aussi

Commentaires