Un homme a tenté de se faire avaler vivant par un anaconda, pour un documentaire choc. L'expérience, réalisée par Paul Rosolie, un spécialiste en matière de reptiles et écrivain auto-proclamé, avait pour but de sensibiliser à la disparition de la forêt amazonienne.

L’aventurier, qui visait ainsi choquer pour attirer plus d'attention sur cette problématique, est parti accompagné d'une équipe pendant soixante jours dans la jungle amazonienne, à la recherche d’un anaconda. Une fois le spécimen trouvé, une femelle de 6 mètres, Rosolie a dû la provoquer et s’enduire de sang de cochon pour se faire "attaquer". 

Évidemment, pour ne pas finir ses jours dans l’estomac du serpent, Rosolie se serait muni d’une combinaison spéciale, équipée d’une caméra et lui permettant de ne pas manquer d'air. Peu importe ces mesures, une fois que l’anaconda a immobilisé l’homme et commencé à engloutir sa tête, son équipe l’aurait aidé à mettre fin à ce supplice.

anaconda paul rosolie serpent

Si l’objectif de choquer est atteint et que l’homme se porte bien, les réactions ne sont pas des plus positives. Des groupes de défense des animaux comme PETA ont entre autres élévé la voix, même si Rosolie indique que l’anaconda se porte bien. 

Vous aimerez aussi

Commentaires