En Russie, le mot d'ordre est lancé : cessez les égoportraits pour enrayer la propagation des poux chez les adolescents. Un moyen radical, certes, mais l'épidémie prend de l'ampleur. 

À la recherche d'un bref moment de gloire, plusieurs sont enclins à prendre des égoportraits (selfies) avec des amis et à les partager sur les réseaux sociaux. Ils souhaitent ainsi informer leurs proches, et souvent de purs inconnus, de leurs activités. 

Si certains internautes deviennent très populaires, d'autres, notamment les adolescents russes, sont à l'origine d'un problème de santé publique en raison de leur engouement pour ce type de portrait. Nombreux sont ceux et celles qui se collent, tête contre tête, pour bien entrer dans le cadre de l'appareil, souvent un téléphone intelligent. Ce faisant, les poux se déplacent d'une tête à l'autre. 

Agaçants, les poux ont une durée de vie de 50 jours et chaque femelle peut pondre jusqu'à 10 œufs quotidiennement. Résultat : l'épidémie prend de l'ampleur…

L'avertissement lancé par les autorités a fait boule de neige. De nombreux médias, partout dans le monde, ont fait part de cette mesure conseillée par les Russes. Plus tôt cette année, avec la rentrée scolaire, la Belgique avait fait de même.

Vous craignez les poux? Vous savez quoi faire pour les éviter. À moins que vous soyez prêt à subir le traitement nécessaire pour vous en débarrasser.

Vous aimerez aussi

Commentaires