Une chercheuse de Colombie-Britannique, Regine Gries a offert son corps à des punaises de lit afin de développer une solution efficace contre les infestations. Ces fameux insectes piqueurs se nourrissant de sang humain, se reproduisent très rapidement et peuvent devenir un cauchemar pour les propriétaires de maison.

punaises de lit recherche étude

Après 180 000 morsures, la biologiste Regine Gries et son équipe de l’université Simon Fraser ont partagé les résultats de leur étude menée sur 5 ans, pour le compte d’une compagnie traitant ce genre d’infestation. Si c’est Regine Gries qui s’est “sacrifiée” pour la cause, c'est parce-que celle-ci serait quasi-immunisée contre les piqûres de punaises, ne souffrant que de légères démangeaisons.

Vous aimerez aussi

Commentaires