Le texto pourrait bientôt être interdit dans la rue au Japon. Imaginez la scène : marchant lentement et faisant fi de le signalisation, un piéton écrit un texto en traversant le carrefour Shibuya, un des plus achalandés au monde. Danger! 

Les autorités nipponnes ont choisi de prendre les choses en main devant la popularité des téléphones intelligents. Elles viennent de mettre sur pied une campagne de sensibilisation destinée aux piétons qui utilisent leurs téléphones dans la rue. 

En simulant la traversée du carrefour par 1500 personnes en même temps, toutes ayant les yeux rivés sur l’écran de leur appareil, on compterait 446 bousculades, 103 chutes et 21 téléphones échappés. Surpris?

La vidéo tirée de cet exercice est présentement diffusée dans les écoles japonaises, histoire de sensibiliser les étudiants aux dangers de cette pratique.

 

 

En textant, les piétons sont moins attentifs à leur environnement. Au Japon, entre 2010 et 2013, une personne est morte et 122 autres ont été blessées gravement alors qu’elles portaient plus attention à leur téléphone qu’à leurs déplacements pédestres.

Il semble que le Japon ne soit pas le seul à se préoccuper de cette habitude. En Chine, plus précisément dans la ville de Chongqing, on a aménagé une voie piétonnière réservée à ceux et celles qui écrivent en marchant. Dans l’État de New York, on songe à interdire cette activité dans la rue. Ailleurs, des développeurs planchent sur des applications qui faciliteraient cette pratique tandis que d’autres tentent de trouver la façon de bloquer l’écran de l’appareil lorsque l’utilisateur est en mouvement.

Vous aimerez aussi

Commentaires