C'est un détail, certes, mais il semble plaire aux malades qui bénéficient de soins palliatifs au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Clermont-Ferrand. Ils bénéficieront bientôt d'un bar à vin accessible aux patients et à leurs invités.

Le bar à vin sera inauguré dans quelques jours, soit au cours du mois de septembre. Il s'agit d'une première dans ce pays où le vin coule pratiquement à flots. 

« L'objectif est d'humaniser la vie des patients en agrémentant leur quotidien et en leur donnant également le plaisir d'offrir et de recevoir, a déclaré aux médias la responsable du service, Virginie Guastella. C'est un petit détail, mais qui peut faire la différence. »

Les patients, qui ne sont pas tous en phase terminale, pourront également vivre des moments de convivialité avec leurs proches qui viendront les visiter.

Au moment d'écrire ces lignes, le personnel était en formation pour bien encadrer cette pratique novatrice.

La cave de ce bar à vin aura une capacité de 200 litres de vin blanc et rouge. Elle contiendra également des bouteilles de champagne, de whisky et de bière, le tout dans des conditions optimales de conservation. Les initiateurs du projet espèrent être en mesure d'offrir quelques bons crus afin « d'égayer le quotidien difficile des patients ».

Bonne idée… À quand un réfrigérateur contenant des bières de microbrasseries québécoises dans nos hôpitaux?

Vous aimerez aussi

Commentaires