Une autre réussite pour l’impression 3D dans le domaine médical. Il y a trois mois, l’université d’Utrecht aux Pays-Bas a implanté avec succès un crâne artificiel imprimé en 3D. La patiente de 22 ans souffrait d’une condition rare : son crâne ne cessait de s’épaissir, ce qui comprimait son cerveau et la vouait à une mort certaine. La jeune femme avait déjà perdu la vision et avait de graves problèmes moteurs. L’impression 3D a permis aux neurochirurgiens d’imprimer un crâne en plastique dont les proportions correspondent tout à fait à celle du crâne de la patiente. La chirurgie a nécessité plus de 23 heures. Trois mois plus tard, la patiente a retrouvé toutes ses fonctions et est de retour au travail.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires