Elle erre dans l'univers depuis des millénaires. Mais son passage, en octobre, a eu des répercussions sur l'atmosphère de la planète Mars. Retour sur le passage de la comète Siding Spring.

Le 19 octobre 2014, tous les yeux des scientifiques étaient tournés vers la planète rouge, histoire d'observer le passage de la comète, et de sa longue chevelure, à « proximité » de la planète rouge. Et ils n'ont pas été déçus… Le corps céleste a littéralement frôlé la planète, à un peu moins de 136 000 kilomètres. En comparaison, la distance entre la Terre et la Lune est de 384 400 km.

Et le spectacle valait le détour. Au passage de la comète, le ciel martien s'est soudainement illuminé. Les sondes martiennes et les trois satellites qui gravitent autour de la planète rouge ont observé une véritable pluie d'étoiles filantes qui a formé un intense halo jaune dans le ciel sombre.

À la grande surprise des scientifiques, cette pluie, provenant des particules flottant dans la queue de la comète, a transformé l'atmosphère martienne. Les outils de mesure ont détecté des ions de fer, de magnésium et de sodium provenant des milliers de kilogrammes de poussières contenues dans la queue de la comète. Selon la NASA, la réaction fut particulièrement violente. 

C'est la première fois qu'une telle réaction est observée. Pour le moment, les chercheurs ignorent si cette modification de l'atmosphère s'estompera, et quand. Il est même possible qu'elle soit permanente. Il faudra donc être patient pour connaître tous les dessous de cette visite qui, selon les chercheurs, se produirait tous les 8 millions d'années.

Les débris laissés par la comète ont épargné les satellites et les sondes présentes à proximité et sur la planète. Les scientifiques avaient pris soin de mettre les satellites à l'abri derrière la planète. Et ils ont bien fait. La poussière aurait facilement pu les endommager.

Photo Courtoisie

Vous aimerez aussi

Commentaires