Après des années de fidèles services, les chiens sentent, eux aussi, le poids des années sur leurs épaules. Au Japon, une entreprise a inauguré, début juillet, une résidence de retraite pour chiens du troisième âge.

Tout a été conçu pour le chien vieillissant. On y retrouve des lits et de la nourriture, certes, mais aussi un centre médical ouvert 7 jours sur 7, 24 heures par jour, un salon de beauté, une salle de conditionnement physique et même une piscine de rééducation où le chien doit porter sa veste de flottaison. 

Mieux encore, le centre abrite une unité de soins palliatifs pour les animaux malades, séniles ou en fin de vie.

Mais ce n’est pas gratuit. Un Japonais qui fait appel aux services du centre doit débourser entre 1000 $ et 2000 $ par chien, selon sa taille, pour lui permettre de vivre ses derniers jours en toute quiétude. 

Et attention, il ne s’agit pas d’un mouroir. Les maîtres des chiens qui y sont admis font l’objet d’une enquête « affective » très poussée. Ils doivent aussi s’engager à le visiter régulièrement, à moins qu’ils ne soient eux-mêmes en fin de vie.

Vous aimerez aussi

Commentaires