Une poignée de main ne permettrait pas seulement d’échanger des salutations, mais aussi de se ''sentir''. En fait, ce simple geste enverrait implicitement des signaux chimiques témoignant de certaines émotions, selon les chercheurs de l’Institut des Sciences Weizmann, en Israël.

Dans le cadre de cette étude publiée dans eLife, l'équipe de chercheurs a filmé et étudié le comportement de 271 participants. Les chercheurs ont pu observer que ceux recevant une poignée de main en guise de salutation avaient tendance à renifler plus souvent et plus longtemps leurs mains.

Selon l’étude, ce geste pourrait servir, de façon inconsciente, à échanger des signaux tout comme chez les chiens ou les rats. Il se dégagerait en effet de nos mains les mêmes deux composés chimiques de reconnaissance sociale que chez ces animaux, le squalène et l’acide palmitique. L’étude a également permis d’observer des différences entre les sexes. Les personnes du même sexe vont renifler les doigts qui ont serré la main de l’autre, tandis que les personnes de sexe opposé vont plutôt renifler l'autre main, soit celle qui n’a pas été en contact avec l’inconnu.

Les chercheurs supposent que lors d’une rencontre avec une personne du même sexe, nous voulons connaitre l’odeur de cette personne à titre comparatif, alors qu’avec quelqu’un du sexe opposé, nous nous interrogeons sur notre propre odeur à titre de partenaire potentiel, dans le cas de personnes hétérosexuelles. 

Vous aimerez aussi

Commentaires