Une étude de l’université de Stanford parue dans la revue Nature Medicine révèle que le sang jeune aurait des propriétés régénératrices et améliorerait même les capacités cognitives. Du sang de souris de 3 mois a été injecté à des souris 18 mois (un âge avancé pour les souris). Les chercheurs ont noté des changements tant au niveau des fonctions, de la structure et des molécules du cerveau. Les scientifiques aimeraient maintenant pouvoir procéder à des tests sur des humains, particulièrement avec des personnes qui souffrent de troubles neurodégénératifs.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires