Pouvons-nous imiter les baleines boréales qui peuvent vivre jusqu’à 200 ans sans jamais être atteintes de maladies comme le cancer et d’autres maladies dégénératives? C’est afin d’en savoir plus sur la question que le séquençage du génome de la baleine boréale a été réalisé récemment. En comparant son génome à ceux de d’autres cétacés ou même à celui des vaches, de rats ou encore d'humains, les généticiens de l’Université de Liverpool ont observé des mutations dans les gènes reliés à l’apparition de cancers, à la division cellulaire et au vieillissement. 

La baleine boréale serait donc munie de deux gènes, l’un connu pour résister au cancer, et l'autre pour son implication dans le mécanisme de réparation de l'ADN; combattant le vieillissement, les maladies neurodégénératives et cardiovasculaires. Les baleines boréales sont donc protégées des dégénérescence naturelles.

Prochaine étape pour les chercheurs: introduire ces gènes dans le génome des souris pour voir s’ils opèrent toujours aussi bien, en vue d’éventuellement trouver des applications pour l’être humain.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires