On parle de cyberagression quand on porte atteinte à la dignité d’autrui en envoyant, de façon répétée et sur une durée de temps, des insultes, des menaces ou des commentaires haineux par courriel, par messagerie instantanée ou par diffusion sur des sites Web.

 

Une cyberagression, c’est :

  • Envoyer des courriels ou des messages désagréables, comportant des insultes, des rumeurs ou des menaces.
  •  Partager par téléphone ou sur un réseau social des photos embarrassantes, souvent truquées.
  • Publier sur un réseau social des commentaires blessants à l’égard d’une personne et visibles à un large groupe.
  • Créer un faux profil au nom de quelqu’un d’autre sur un réseau social et publier en son nom des contenus inappropriés (pornographie, racisme, insultes).
  • Obtenir des photos ou vidéos intimes d’une personne et les utiliser comme moyen de pression sur elle.
  • Utiliser le compte Facebook ou Twitter d’une personne, ou son téléphone portable, pour tenir des propos injurieux en son nom.
  • Filmer une agression physique d’une personne et la diffuser ensuite en ligne.

 

La cyberagression, c’est de l’intimidation, du harcèlement, de la violence qui prolongent souvent au domicile, et sans répit, le harcèlement, l’intimidation ou la violence subis à l’école ou au travail. Exposée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, la victime ressent un état d’insécurité permanent et se sent encore plus isolée et fragilisée.

 

La cyberagression, ce n’est pas :

  • Une simple dispute entre amis.
  • Un événement unique.
  • Une taquinerie ou une blague où tout le monde s’amuse.
  • Un accident, un événement involontaire.

 

La cyberagression, c’est un crime :

Dès l’âge de 12 ans, on peut être arrêté, accusé et subir un procès devant un tribunal pour adolescents pour des gestes criminels, comme…

Le harcèlement criminel
Par exemple, l’envoi de courriels haineux à quelqu’un qui se sent harcelé et qui a peur.

Le libelle diffamatoire
La création, par exemple, d’une page Web dans le but d’y mettre des insultes pour nuire à la réputation d’une personne.

La menace
Comme la publication sur la page Facebook d’une personne d’un message pour la menacer (ex. : Si tu viens à cette fête, on te casse les jambes !).

L’extorsion (ou taxage)
Comme l’envoi d’un courriel à une personne pour lui demander d’apporter sa montre de 500 $ le lendemain à l’école en spécifiant que sinon elle subira une agression physique.

Le leurre par Internet
Comme communiquer par Internet avec une personne que l’on sait ou croit être âgée de moins de 18 ans pour commettre une infraction sexuelle contre cet enfant.

Toutes ces formes de cyberagression sont des infractions criminelles punissables par la loi.

 

Ce n’est pas un crime par contre :

  • d’exclure une personne d’un groupe
  • de répandre des rumeurs à son sujet
  • de lui jouer des mauvais tours
  • de se moquer d’elle.

Ce n’est pas un crime, mais ça peut avoir des conséquences sérieuses…

 

 

Vous aimerez aussi

Commentaires