Sa principale particularité:
C'est la machine terrestre à l’accélération la plus rapide au monde, pouvant atteindre jusqu’à 520 km/h.

Son poids: 1 tonne.

Sa puissance:
Son moteur de 8000 cheveux vapeurs a une puissance de traction équivalente à deux trains de marchandise. L’écurie possède 18 blocs moteurs qui seront utilisés en alternance pendant la saison, pouvant faire jusqu’à 8 courses chacun.

Entretien et sécurité:
Sous l’enveloppe du bolide, une cage protège le pilote. Elle est inspirée d’une technique ancienne que les chinois utilisaient pour construire des tours hautes: ils utilisaient du bambou plutôt que le bois, assurant un mélange de solidité et de légèreté. La voiture reprend cette idée de parfait mélange en soudant 55 mètres de tubes en acier de qualité aéronautique, la rendant plus légère qu’une traditionnelle voiture familiale malgré ses 8 mètres de long.   

Le système de freinage, qui devient aussi chaud qu’un volcan et dont l’adhérence égale celle des dents d’un tigre, possède aussi un parachute.  Celui-ci est inspiré de l’écureuil volant qui déploie une mince membrane pour ralentir sa chute et se poser tranquillement lorsqu’il passe d’un arbre à l’autre. Le dragster est donc muni d’un parachute qui lui permet de ralentir rapidement, tout en conservant sa direction. Celui-ci est ensuite remis en place par le pilote lui-même, soucieux de sa sécurité.

Autres particularités:

La carrosserie est faite en fibre de carbone, un matériau ultra léger qui fend l’air.

Le dragster carbure grâce à du nitro-méthane contenu dans un réservoir dans le nez, produisant deux fois plus de puissance qu’un moteur a essence. 50 litres de ce précieux liquide est utilisé pour une simple course de 300 mètres.

Les réglages sont décidés 60 minutes à peine avant la course. Si ceux permettent à la voiture d’atteindre la vitesse maximale dans les meilleures conditions, les pneus du dragster engendrent une force supérieure à celle d’une fusée lors du décollage.

 

 

Extrait d'Ultime machine - diffusé le lundi à 21h

 

 

Vous aimerez aussi

Commentaires