Supertrain

À quoi sert ce train:
Remédier au problème de surpopulation du réseau routier italien en offrant une alternative rapide, capable de faire Venise à Rome en 4 heures.

Point de comparaison avec d’autres machines du genre:
Il a pour objectif de se faire une réputation en n’ayant jamais plus de 5 minutes de retard.

Son poids
400 tonnes, fabriqué à partir de 5000 mètres carrés d’aluminium. Puisqu'il est conçu pour la vitesse, son enveloppe est constituée de deux feuilles d’aluminium ultra léger, ce qui implique que l’Italo pèse 70 tonnes de moins qu’un train en acier standard.

Sa vitesse de pointe: 300 km/h.

Sa puissance:
Ses 12 moteurs électriques lui donne une puissance équivalente à 16 voitures de Formule 1.

Son prix: 35 millions $

Risques/dangers:
Jusqu’à 150 trains circulent sur le réseau ferroviaire italien, soit 1 train toutes les 3 minutes. L’Italo allant beaucoup plus rapidement, le conducteur doit se fier entièrement aux indications du centre de contrôle.

Entretien et sécurité:
Non seulement le train possède un triple procédé de protection frontale, mais un système automatisé le fera ralentir ou s’immobiliser s’il dépasse la vitesse appropriée pour les rails.

Afin de s’assurer que le conducteur demeure concentré en tout temps, il doit appuyer sur un bouton toutes les 50 secondes, ce sans quoi le train s’immobilisera.

200 mécaniciens travaillent 24/24 pour maintenir les trains en parfait état; chaque train subit une inspection aux 4 jours.

Une technologie qui s'inpire... des oies!
Pour être propulsé aussi rapidement, il possède un concept inspiré des oies. Lorsque celles-ci migrent sur de longues distances, elles adoptent une position de vol en « V », ce qui implique que tous les oiseaux, à l’exception du meneur, économisent 50% de leur énergie.  Ainsi, le train possède des « V » disposés le long de sa caisse qui permettent aux wagons de se mouvoir avec l’énergie du précédent.

 

 

Extrait d'Ultime machine - diffusé le lundi à 21h

 

 

Vous aimerez aussi

Commentaires