Parti pour une randonnée de 97 kilomètres dans le centre du Queensland (Australie), un Allemand de 26 ans a survécu plus de deux semaines en se nourrissant d’insectes.

Lorsqu’il s’est emparé de son sac à dos, Daniel Dudzisz, 26 ans, était loin de se douter qu’il entreprenait un périple qui aurait pu lui coûter la vie. Parti de Windorah, il devait se rendre à Jundah, deux petits villages dans la région de l’Outback.

Après quelques heures de marche, il a dû dévier de son itinéraire en raison des pluies et de la crue soudaine de la rivière Barcoo.

Le randonneur s’est rapidement rendu à l’évidence, il s’était égaré en tentant de contourner un des cours d’eau gonflés par la pluie. Il a donc choisi de rationner ses denrées alimentaires (quelques boîtes de haricots et des céréales) tout en tentant de retrouver sa route dans une région très peu densément peuplée. Il a même passé dix jours sur un îlot improvisé entre deux bras de rivière.

Sans moyen de communication, le jeune randonneur a rapidement épuisé ses maigres provisions, sans trouver âme qui vive. Il donc dû se rendre à l’évidence : il devait trouver de la nourriture, du moins pour survivre. Il s’est alors tourné vers des insectes, abondants dans ce coin de pays, pour se nourrir.

Constatant son absence — le jeune homme avait l’habitude de prévenir les autorités de ses déplacements — ces dernières ont lancé des recherches sur terre et dans les airs, en vain. Daniel était introuvable. Il cassait la croûte, bien à l’abri.

C’est finalement un motocycliste qui a retrouvé le randonneur, deux semaines après son départ. Il l’a conduit au village de Jundah pour lui permettre d’entrer en contact avec les autorités.

Se nourrir d’insectes ne semble pas avoir affecté le randonneur, loin de là. « Il blaguait en disant qu’il n’avait jamais eu faim dans l’Outback australien grâce à l’abondance de mouches qu’on peut manger, et qui apportent des protéines selon lui », a raconté l’inspecteur Mark Henderson.

Malgré la suggestion des policiers, Daniel Dudzisz a refusé d’être vu par un médecin. Il avait seulement très faim. Et il souhaitait reprendre son périple le plus vite possible.

Après un bon repas et quelques heures de repos, le randonneur a repris la route vers la ville de Mount Isa. Après tout, il devait bien y avoir quelques bonnes mouches à déguster dans ce coin de pays.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires