«La boisson rend l’homme semblable à la bête», veut le dicton populaire. C’est particulièrement vrai pour un jeune homme, visiblement ivre, qui a attaqué un éléphant sauvage.

La scène s’est déroulée dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud. Le groupe d’amis, qui effectuait une randonnée, s’est retrouvé dans un secteur où déambulait calmement un éléphant adulte.

Fort des encouragements de ses amis, le touriste téméraire semble fixer l’animal dans les yeux, puis fonce sur la bête sans réfléchir un seul instant aux conséquences de son geste pour le moins audacieux.

Le pachyderme, qui peut peser jusqu’à six tonnes, semble décontenancé par l’attaque du gringalet. Il recule d’un pas ou deux et baisse la tête durant quelques secondes. Puis, prêt à utiliser ses défenses, il avance en direction du touriste en secouant sa trompe.

Alors que le jeune audacieux semble vouloir échapper à l’attaque imminente de l’éléphant, il s’écrase dans les hautes herbes. Interdite, la bête s’arrête, comme pour laisser une seconde chance à son « adversaire ».

Mais ce dernier ne l’entend pas ainsi. Il se relève et fonce, une fois de plus, vers le pachyderme qui ne semble plus savoir sur quel pied danser.

L’histoire ne dit pas si l’éléphant d’Afrique a été enivré par l’haleine du touriste saoul. Mais devant la ténacité du jeune homme, l’animal a tout simplement choisi de s’enfuir dans la savane, non sans jeter un dernier coup œil discret sur le groupe de visiteurs.

Les éléphants du parc Kruger sont pourtant réputés pour ne pas avoir froid aux yeux. Ils attaquent parfois des visiteurs et/ou renversent des automobiles. Mais cette fois, l’un des 12 000 « pensionnaires » du parc national a choisi de donner une chance à un touriste écervelé et sa bande de fêtards.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires