L’aventure de Serge le lama a débuté le 31 octobre, vers 5 heures. Les cinq jeunes hommes, qui sortaient d’une boîte de nuit de Bordeaux après une soirée bien arrosée, se sont introduits dans l’enclos abritant les animaux d’un cirque itinérant.
 
Le groupe a tenté de s’emparer d’un cheval en pyjama (pardon, un zèbre!), mais ce dernier a refusé de collaborer. Les « ravisseurs » se sont donc tournés vers le lama apprivoisé, appelé Serge, pour lui faire découvrir la ville.
 
Imaginez la surprise des travailleurs à peine éveillés qui ont vu entrer, dans une rame de tramway, les fêtards et leur « animal de compagnie ». Plusieurs ont cru rêver.
 
Mais le périple fut de courte durée. Le tramway s’est immobilisé quelques stations plus loin. Des agents de la régie des transports locale sont montés à bord pour libérer l’animal pendant que les jeunes prenaient la poudre d’escampette.
 
Un buzz mondial
Outré, le directeur du Cirque franco-italien, John Beautour, a porté plainte à la police. Les jeunes gens ont été interpelés quelques heures plus tard. 
 
Mais c’était sans compter sur les réseaux sociaux. En quelques heures seulement, Serge le lama est devenu une vedette du web. Deux pages Facebook, dont une en appui aux ravisseurs, ont été créées. Elles ont récolté plus d’un demi-million de supporteurs. 
 
Même son homonyme, le chanteur français Serge Lama, lui-même originaire de Bordeaux, s’est intéressé à l’histoire et a pris la défense des jeunes et du camélidé.
 
Les retrouvailles
L’aventure de Serge le lama a eu des retombées inattendues. Le cirque itinérant a vu ses entrées augmenter de façon significative. Les Bordelais voulaient voir le célèbre lama.
 
L’animal a donc repris du service au grand plaisir des spectateurs. Qui plus est, le directeur du cirque a retiré sa plainte et invité les jeunes gens à monter sur scène pour une rencontre historique. Les retrouvailles ont eu lieu le 5 novembre.
 
Serge le lama retrouvailles
 
Propulsé au rang de vedette, Serge le lama crache sur sa propre notoriété. Il a repris son train-train quotidien, partagé entre les repas, l’entraînement et les spectacles. Toutefois, grâce au camélidé, le cirque prévoit faire le plein de spectateurs lors de son passage dans les villes françaises.

Vous aimerez aussi

Commentaires