Williams a-t-il tenté de se transformer en Houdini (1)? Nul ne le sait. Mais après plus de trois ans d’enquête, les autorités policières tendent à privilégier la mort accidentelle.
 
Le 10 août 2010, l’espion de 31 ans est retrouvé dans sa baignoire, enfermé dans un sac de sport cadenassé. Étrangement, les clés étaient à l’intérieur du sac, sous le corps de la victime. 
 
Qui plus est, les limiers n’ont pas retrouvé d’empreintes digitales sur le sac, même pas celles de la victime. L’agresseur, s’il y a eu agression, devait porter des gants.
 
Espion anglais Gareth Williams
Metropolitan Police/PA
 
L’état du cadavre — Gareth était décédé depuis neuf jours — n’a pas permis de déterminer la cause exacte de la mort. Une chose est sûre : le corps n’affichait aucune trace de violence. Et le pathologiste Richard Sheperd est convaincu que l’espion était vivant lorsqu’il s’est retrouvé dans le sac. 
 
Or, comment la victime aurait-elle pu fermer le sac, le cadenasser, puis glisser les clés sous elle. Et, une fois en difficulté, l’espion aurait pu se délivrer facilement, en récupérant cet élément essentiel pour déverrouiller le cadenas. Étrange!
 
Les conclusions policières contredisent celles de la coroner Fiona Wilcox. Cette dernière avait conclu, en 2012, que les circonstances de la mort de Williams seraient difficilement élucidées : « la plupart des questions fondamentales » demeurant sans réponse.
 
La coroner estime que Gareth a été tué. Mais par qui? A-t-il été empoisonné? Étouffé dans le sac? Victime du monoxyde de carbone?
 
L’enquête a toutefois révélé que Gareth Williams était intéressé par les pratiques sadomasochistes. Il avait d’ailleurs consulté, sur le web, des sites traitant de claustrophilie (2)
 
De plus, une reconstitution effectuée par les policiers anglais a permis de conclure qu’il est « théoriquement possible, pour une personne, de s’enfermer elle-même dans ce sac, avec le même type de cadenas ». Cette pratique sexuelle a-t-elle eu raison de l’espion? Lui seul le sait. Mais il n’est plus là pour le raconter.
 
Le mystère demeure donc entier, malgré les conclusions divergentes.
 
Les pratiques sadomasochistes peuvent parfois s’avérer dangereuses. En juillet 2009, l’acteur David Carradine est décédé en Thaïlande. L’acteur se serait livré à un jeu sexuel qui consiste à priver le cerveau d’oxygène dans le but d’en tirer du plaisir.
 
Voici comment Williams aurait pu s'enfermer lui-même dans le sac.
 
 
 
(1) : Houdini (Harry) est un prestidigitateur qui se spécialisait dans les évasions. Il se faisait enfermer dans un bidon en métal ou une malle enchaînée, remplie d’eau.
(2) : Excitation sexuelle provoquée par le fait d'être dans un espace clos.
 
 
 

Vous aimerez aussi

Commentaires