Après la vague de détournements des années 70 et 80, les attentats du 11 septembre 2001 et la menace terroriste, les clients des compagnies aériennes doivent se plier à plusieurs règles. Pourtant…
 
Les douaniers américains ont divulgué, récemment, un inventaire des objets saisis dans 205 points de contrôle aéroportuaires. Et ça donne froid dans le dos.
 
Ainsi, malgré tous les avertissements concernant les objets dangereux, ils ont saisi 1813 armes à feu dont 1477 étaient chargées. L’une d’entre elles, fixée sur la jambe gauche d’un passager en partance d’Atlanta, contenait huit balles : de quoi faire plusieurs victimes.
 
Et les passagers rivalisent d’adresse. À Boston, un homme transportait une arme à feu en pièces détachées. Ces dernières étaient dissimulées dans les coutures surdimensionnées d’un sac de voyage destiné à la cabine des passagers.
 
Des surprises
Si les outils de détection sont de plus en plus sophistiqués, les passagers, eux, se font ingénieux pour embarquer des armes dans l’appareil. Ainsi, les poignards dissimulés dans des coutures ou emballés dans des matériaux non détectables sont légion. Les agents des douanes ont également saisi des sabres, des épées, parfois dissimulées dans une canne, un peigne-couteau et, surprise, un couteau-carte de crédit.
 
Ajoutez à cette liste, 136 grenades, des munitions de bazooka datant de la Seconde Guerre mondiale, du C4 (un puissant explosif utilisé par l’armée et les entreprises de démolition), une massue et… des fragments de crâne humain. Cette dernière découverte a paralysé un aéroport, devenu « scène de crime », durant quelques heures. Le passager a finalement pu emporter les restes sans problèmes.
 
On a même découvert une fausse veste d’attentat-suicide. Après enquête, les agents ont permis au passager d’introduire la veste dans l’avion puisqu’elle était destinée à la formation de… douaniers, entre autres.
 
Et vous, quand vous prenez l’avion, qu’apportez-vous?
 
objets saisis avions cannes
 
objets saisis avions grenades
 
objets saisis avions couteaux
 
Photos : Transportation Security Administration
 

Vous aimerez aussi

Commentaires