Sur terre, sur mer ou dans les airs, certains animaux battent des « records » de vitesse. En plus d’évoluer gracieusement et de changer de direction « sur un dix cents », ils comptent parmi les êtres les plus rapides du monde. Lesquels?

 

Paratarsotomus macropalpis

Vroum!

De loin le plus rapide… Le Paratarsotomus macropalpis franchit 322 fois la longueur de son corps en une seconde. À l’échelle humaine, cela équivaut à la vitesse faramineuse de 2100 km/h, soit 1,7 fois la vitesse du son! Certes, elle est petite, soit 0,5 à 0,7 mm de long à l’âge adulte, mais cette mite, présente dans le sud de la Californie, occupe la plus haute marche du podium, toutes catégories confondues.

 

Mouche tigre

À tire d’aile

C’est en Orient qu‘on retrouve le second animal le plus rapide. Lorsqu’elle déploie ses ailes, la mouche tigre peut atteindre une vitesse de 770 km/h, à l’échelle humaine. L’espèce s’étend de plus en plus et des représentants ont même été observés en Europe. Cette bestiole fut longtemps considérée comme un moustique, mais elle ne pique pas, elle mord.

 

Faucon pèlerin

En piqué

Pratiquement disparu du Québec septentrional à une certaine époque, il fut lentement réintroduit, avec succès. Vous l’avez sans doute reconnu : le faucon pèlerin rivalise de vitesse avec les autres espèces. En piqué, un faucon pèlerin a atteint une vitesse de 389 km/h, soit 65 km/h de plus que la vitesse maximale d’un Cessna 210. Et il est le plus rapide, en vitesse pure.

 

Aigle royal

Il fonce sur sa proie

Oui, il rivalise facilement avec le faucon pèlerin avec une vitesse, en vol, de 120 km/h. L’aigle royal bénéficie du même avantage que son prédécesseur. En piqué, sa vitesse moyenne est de 321 km/h, ce qui ne laisse guère de chance à ses proies.

 

Guépard

À quatre pattes

Il fut longtemps considéré comme l’animal le plus rapide du monde. Avec des pointes atteignant 115 km/h, le guépard demeure un champion de vitesse pure, sur terre. Il parcourt jusqu’à 8 mètres par foulée et maintient une vitesse moyenne de 94 km/h sur 500 mètres. Mais il s’épuise rapidement. 

 

Espadon

Sous l’eau

Ils sont deux à partager des pointes à 115 km/h sous l’eau, mais, comme ils sont de la même famille, nous les regroupons dans le même créneau. Le makaire bleu et l’espadon voilier se déplacent aisément dans l’eau pour capturer calmars et seiches dont ils se régalent.

 

Gazelle à poche dorsale

Avec grâce

Sa grâce et sa légèreté en ont un animal d’une grande beauté. Mais la gazelle à poche dorsale est aussi une des bêtes les plus rapides avec des pointes de vitesse de plus de 100 km/h et une moyenne de 88 km/h, elle échappe ainsi à ses prédateurs. Elle est aussi reconnue pour son endurance, avec une moyenne de 50 km/h sur 6 kilomètres.

 

Requin mako

Suivez l’aileron

En vitesse de pointe, le requin mako atteint facilement la vitesse de 100 km/h lorsqu’il chasse ses proies. Mais ce gracieux poisson pourrait être plus rapide, selon certains chercheurs. En effet, il nage à une vitesse moyenne de 50 km/h.

 

Chevreuil

Au Québec

On le connaît bien. Oui, notre chevreuil, abondant notamment en Estrie, atteint facilement des pointes de 90 à 100 kilomètres à l’heure lorsqu’il fuit ses prédateurs. Et attention, il peut franchir de longues distances à une vitesse moyenne de 40 km/h.

Vous aimerez aussi

Commentaires