Les histoires de pirates en recèlent : des bateaux à la dérive abandonnés qui ont été frappés par une malédiction. Mais les bateaux fantômes n’existent pas que dans les contes. Et on retrouve encore, de nos jours, des embarcations abandonnées à la dérive. Voici notre top des bateaux fantômes!

 

Le Lyobov Orlova – le bateau perdu infesté de rats cannibales

Bateau fantôme Lyobov Orlova

C’est le cas le plus récent de bateau fantôme. En janvier  2013, alors qu’on remorquait le Lyobov Orlova pour l’envoyer à la ferraille en République Dominicaine, une tempête s’est levée et le câble de remorquage s’est sectionné. Depuis, on a complètement perdu la trace du bateau.  S’il est toujours à flots, il devrait dériver quelque part dans l’Atlantique Nord. Vers la mi-janvier 2014, des manchettes alarmistes annonçaient l’arrivée imminente sur les côtes anglaises du navire maintenant infesté de rats cannibales. Depuis, de nombreux experts ont affirmé que le Lyobov Orlova avait probablement coulé et qu’il reposait au fond de l’océan, avec ses rats géants!

 

Le Baychimo – le navire qui hante les côtes de l’Alaska

Bateau fantôme Baychimo

Le SS Baychimo est un navire-cargo qui a appartenu à la Compagnie de la Baie d’Hudson. Il desservait les réserves inuites des Territoires du Nord-Ouest. Abandonné en 1931 alors qu’il est pris dans les glaces, il disparait suite à une tempête. On croit alors qu’il a coulé, mais au cours des décennies qui ont suivi, le Baychimo a été aperçu une douzaine de fois. Sa dernière apparition  remonte à 1969, alors que le navire était pris dans les glaces. Depuis, plus de nouvelles du Baychimo et ce malgré des recherches entreprises par le gouvernement de l’Alaska.

 

La Mary Celeste – l’un des plus célèbres mystères maritimes

Bateau fantôme Mary Celeste

Cette goélette immatriculée à New York à la dérive a été retrouvée dans l’Atlantique le 5 décembre 1872. Le capitaine, sa femme, sa fille et les sept membres de l’équipage manquent à l’appel. Sur le bateau, la réserve d’eau et de nourriture ainsi que sa cargaison sont intactes. On retrouve une bonne quantité d’eau dans la cale, mais le bateau n’est pas en train de couler.  Les effets personnels de l’équipage (certains de valeur) sont également retrouvés à bord. Il manque un des canots de sauvetage. L’analyse du journal de bord ne permet pas de comprendre ce qui s’est passé.  À l’époque, les théories ne manquent pas : tremblement de terre sous-marin qui effraie l’équipage, mutinerie, monstres marins et Triangle des Bermudes. Le Capitaine Briggs et son équipage n’ont jamais été retrouvés et à ce jour, le mystère du Mary Celeste demeure entier.

 

Le Kaz II – le yacht fantôme

Bateau fantôme Kazz II

Le 15 avril 2007, le Kaz II quitte le port d’Airlie Beach en Australie.  À son bord, trois amis qui ont prévu un périple de deux mois qui les mènera à Fremantle, de l’autre côté du continent. Trois jours plus tard, le 18 avril, le Kaz II est retrouvé en train de dériver, le moteur toujours en marche. À l’intérieur, des tasses de café à moitié vides, un ordinateur, un journal ouvert, mais aucune trace des trois hommes. L’incident est tout de suite comparé à celui du Mary Céleste.  On sait que la mer était agitée le jour de leur départ. On a également retrouvé du fil à pêche coincé dans une des hélices. Le coroner conclut, un an plus tard, que plusieurs incidents fâcheux ont probablement fait en sorte que les trois hommes se sont retrouvés par-dessus bord et se sont fort probablement noyés.

 

Le High Aim 6 – mutinerie en pleine mer

Bateau fantôme High Aim

Le High Aim 6 est retrouvé à la dérive et sans équipage en Australie le 8  janvier 2003. À son bord, on ne trouve aucun indice qui pourrait expliquer pourquoi il a été abandonné : il est en bon état et les effets personnels de l’équipage sont intacts.  Des indices vont plus tard pousser les autorités à croire qu’il y a eu une mutinerie. Le 15 janvier 2003, des appels à partir de l’Indonésie ont été faits avec le téléphone cellulaire de l’ingénieur de bord. La police indonésienne réussit à arrêter un des membres de l’équipage, le seul à avoir été retrouvé. Celui-ci raconte, sans donner plus de détails, que le capitaine et l’ingénieur ont été assassinés le 8 décembre et qu’ensuite l’équipage a quitté le navire.
 

Vous aimerez aussi

Commentaires