Ils fascinent depuis l'Antiquité. Pourtant, ils comptent parmi les phénomènes naturels les plus dangereux de la planète en émettant de la roche en fusion, des gaz toxiques et des cendres à profusion. Vous les avez reconnus : il s'agit des volcans. Voici le top 15 des éruptions les plus importantes qui ont secoué la planète et leurs coûts en vies humaines.

 

Volcan Tambora

1. Tambora (1815, Indonésie)

Tristement célèbre, le mont Tambora détient le record du nombre de victimes attribuables à une éruption volcanique, soit plus de 70 000. En avril 1815, le sommet fut littéralement décapité et les pierres, jetées à la mer, entraînèrent un puissant tsunami. Le phénomène a eu un impact sur le climat de l'ensemble de l'hémisphère nord. 

 

Volcan Krakatoa

2. Krakatoa 1883, Indonésie

Il s'agit de l'éruption la plus puissante de mémoire d'homme. En août 1883, le Krakatoa a littéralement explosé, entrainant la destruction partielle de l'ile et provoquant un tsunami qui fut ressenti jusqu'en Europe. On évalue la puissance du phénomène à 150 millions de tonnes de TNT. En comparaison, la bombe nucléaire qui a détruit Hiroshima était d'une puissance comparable à quelque 12 000 tonnes de TNT. Pas moins de 200 villes et villages furent détruits. Bilan : 36 400 victimes.

 

Volcan Montagne Pelée

3. La Montagne Pelée (1902, Martinique)

L'éruption de la Montagne Pelée, le 8 mai 1902, ressemble à celle du Vésuve, des siècles auparavant. Ce jour-là, après quelque 300 ans d'un profond sommeil, le dôme de lave a littéralement explosé, provoquant la destruction de la ville de Saint-Pierre, en contrebas. Le phénomène tua quelque 30 000 personnes en quelques minutes seulement, en plus de détruire une quinzaine de navires amarrés au port. 

 

Volcan Nevado del Ruiz

4. Le Nevado del Ruiz (1985, Colombie)

Recouvert de neige et de glace, le Nevado del Ruiz est entré en éruption le 13 novembre 1985. La chaleur du volcan fit fondre la glace et provoqua des coulées de boues dévastatrices qui rayèrent de la carte la ville d'Armero. Puis, la lave s'est mise de la partie, condamnant une mort certaine les survivants. Au total, la catastrophe aura coûté la vie à plus de 20 000 personnes.

 

Volcan Santonin

5. Santonin (1646 av. J.-C., Grèce)

Cette lointaine éruption, sur l'île de Théa, est considérée comme la plus puissante enregistrée sur Terre. Selon les historiens, elle aurait été 1000 fois plus forte que celle du Vésuve. On lui attribue la destruction de la ville de Théra et la disparition de la mythique Atlantide. Cette catastrophe s'est traduite par l'explosion du centre de l'île et aurait fait plus de 15 000 victimes. Elle aurait même provoqué le déclin de la civilisation minoenne.

 

Volcan mont Unzen

6. Le mont Unzen (1792, Japon)

Secoué par une série d'explosions accompagnées de petites coulées de lave durant trois mois avant le Jour J, le mont Unzenest à l'origine de l'éruption la plus dévastatrice du Japon. Elle a provoqué l'écroulement du dôme du volcan, tuant 8528 personnes et des tsunamis qui ont fait quelque 5000 victimes additionnelles.

 

Volcan Laki

7. Laki (1783, Islande)

Ici, on parle de la faille volcanique la plus importante sur la surface terrestre. Longue de 25 km, elle compte pas moins de 130 cratères éruptifs qui se sont formés entre 1783 et 1785. Ces cheminées ont craché des cendres et des gaz qui ont enlevé la vie à quelque 10 500 Islandais. Plusieurs de ces cratères sont endormis, mais les récentes éruptions en Islande gardent la population sur le qui-vive.

 

Volcan Kelud

8. Kelud (1536, Indonésie)

Un volcan de taille modeste, mais son réveil est toujours dangereux. Son cratère abrite un lac acide qui, lors d'une éruption, provoque des coulées dévastatrices. D'ailleurs, celle de 1586 fait quelque 10 000 victimes.

 

Volcan Santa Maria

9. Santa Maria (1902, Guatemala)

Du 24 octobre au 12 novembre 1902, le mont Santa Maria a rejeté l'équivalent de 20 milliards de mètres cubes de débris, tuant quelque 6000 personnes et donnant naissance au cratère Santiaguito.

 

Volcan Kelud

10. Kelud (1919, Indonésie)

Cette nouvelle éruption a expulsé quelque 38 millions de mètres d'eau acide et des nuées ardentes qui détruisirent tout sur leur passage, en plus de coûter la vie à 5111 habitants de la région. Indomptable Kelud.

 

Volcan Santiaguito

11. Le mont Santiaguito (1929, Guatemala)

Cette éruption entraîna des coulées pyroclastiques formées de gaz volcanique, de vapeur d'eau et de particules solides qui ont coûté la vie à quelque 5000 personnes. Ce cratère, créé par une explosion antérieure, est réputé instable et entre fréquemment en éruption.

 

Volcan mont Galunggung

12. Le mont Galunggung (1822, Indonésie)

Des coulées de lave et de boue, de même que des nuées ardentes ont été enregistrées sur près de 10 km lors de l'éruption du 8 octobre 1822. Au total, les pertes de vie se chiffrent à 4011. Ce volcan est connu pour ses nombreux soubresauts, dont celui de 1982 qui eut des conséquences inattendues : les réacteurs de deux avions se sont éteints après avoir traversé le nuage de cendres. Heureusement, les pilotes ont réussi à les redémarrer.

 

Volcan ruine Pompei

13. Vésuve (79, Italie)

Dans un premier temps, une pluie de cendres volcaniques et des bombes volcaniques ont détruit partiellement la ville de Pompéi lors de la première phase de l'éruption. Puis, une coulée de lave a ravagé ce qu'il restait de la ville avant de détruite celle d'Herculanum. Les historiens ne s'entendent pas sur le nombre de victimes. Certains font état de 2000 morts tandis que d'autres parlent de 30 000 victimes.

 

Volcan Vésuve

14. Vésuve (1631, Italie)

Oui, le Vésuve a fait des siennes, deux fois plutôt qu'une. En 1631, plus précisément le 16 décembre, le volcan se réveille après 130 ans d'inactivité et crache des cendres et une coulée de lave. Les villes de Portici et de Resina furent partiellement détruites, entrainant 3500 Italiens dans la mort. Comme quoi l'histoire se répète parfois.

 

Volcan Awu

15. Le mont Awu (1711, Indonésie) 

Des coulées de lave, de boue, de gaz et de pierres ont provoqué la mort de 3000 personnes lors de la seule éruption de 1711, dont on ne possède que peu de détails. Toutefois, ce sommet est réputé pour ses nombreux soubresauts (1812, 1856, 1892, 1922, 1966, 1992, 2004) qui ont fait plus de 5290 victimes). En fait, le cratère se remplit d'eau de pluie et lorsque la lave remonte la cheminée, elle provoque des coulées de boue dévastatrices.

Difficile de terminer cette nomenclature sans parler de l'éruption du mont Saint Helens. Cette éruption a retenu l'attention en raison de sa puissance. Même si elle n'a fait que 57 victimes, elle a provoqué l'effondrement d'une partie de la montagne et alimenté les réseaux d'information durant des semaines.

Vous aimerez aussi

Commentaires