Partout dans le monde, dans presque toutes les cultures et les religions le concept de possession existe. Dans les religions judéo-chrétiennes, la possession est presque toujours le fait d’un démon ou d’un mauvais esprit et on fait appel à un exorciste pour libérer la victime. Même si le concept d’exorcisme n’est pas unique à la religion catholique, le succès du film L’Exorciste en 1974 a créé une véritable fascination pour ce rituel. De nos jours, on pratique encore des exorcismes. Les personnes qui s’y prêtent sont très croyantes. Elles souffrent habituellement de troubles émotifs ou mentaux qu’elles attribuent à l’œuvre d’un démon. Les scientifiques expliquent le succès du rituel par la force du pouvoir de suggestion. Malheureusement, dans les mauvaises circonstances, les conséquences peuvent être tragiques. Voici notre top des cas d’exorcisme les plus célèbres. 
 
Roland Doe
 
Film exorciste rituel
 
C’est le cas qui a inspiré le roman L’Exorciste dont est issu le film du même nom. Connu sous les pseudonymes de Rolland Doe et Robbie Mannheim, le jeune garçon a été soumis à plus d’une trentaine d’exorcismes en 1949 alors qu’il avait 13 ans. Selon les divers témoignages récoltés à l’époque, la  tante de Rolland était voyante et l’aurait initié au Ouija et c’est ce qui aurait marqué le début de phénomènes inexpliqués dans la maison. La famille s’est tournée vers un pasteur qui à son tour a demandé l’aide de médecins. Rolland a été hospitalisé et exorcisé plusieurs fois pendant un mois par pas moins de neuf prêtres jésuites. Un de ceux-ci aurait tenu un journal et c’est de cette source, qui a ensuite été remise en question, que sont issus les «détails» des rituels, détails qui se retrouvent dans le roman et le film. On y raconte que Rolland était agressif, violent, qu’il parlait des langues inconnues et réagissait violemment à tout ce qui avait une connotation religieuse et qu’il aurait blessé les prêtres qui pratiquaient le rituel. Rolland s’est finalement apaisé et a eu par la suite une vie normale. Il serait toujours vivant.
 
 
Anneliese Michel 
 
Exorcisme Anneliese Michel
 
Ce cas tragique a inspiré le film L’Exorcisme d’Emily Rose. Anneliese a 16 ans lorsqu’elle a sa première crise d’épilepsie. Elle sombre ensuite dans une profonde dépression et doit être hospitalisée. Mais malgré la médication et les suivis médicaux, son état se détériore. Elle entend des voix, semble intolérante aux symboles religieux et a des idées suicidaires. Ses parents, très religieux, la croient possédée et contactent les autorités religieuses pour la faire exorciser. Le premier de plusieurs rituels a lieu en 1975, mais Anneliese décède le 1er juillet 1976 à l’âge de 23 ans. L’autopsie révèle qu’elle est morte de déshydratation et de malnutrition. On l’aurait affamée pendant près d’un an. Elle aurait de plus été incapable de se mouvoir seule et souffrait d’une pneumonie. Ses parents et les prêtres sont accusés et trouvés coupables de négligence criminelle. 
 
George Lukins
 
exorcisme George Lukins document
 
L’exorcisme de George Lukins, 44 ans, a eu lieu le 13 juin 1778 en Angleterre et a suscité une grande controverse dans tout le pays. Lukins, un tailleur, souffrait d’étranges maux depuis quelques années : il se comportait parfois de manière violente, faisait des sons étranges, jappait. Il affirme alors qu’il est possédé par sept démons. Son état s’aggrave. On l’hospitalise près de 6 mois puis on décide de l’exorciser. Sept prêtres sont requis, un par démon. Le rituel est un succès, mais le récit qu’en fait la Bristol Gazette est accueilli avec beaucoup de scepticisme, Lukins étant connu pour ses talents d’imitateur et de ventriloque. Rapidement, tout le pays prend part au débat qui s’ensuit. Mais la gloire est de courte durée. Lukins a mendié les dernières années de sa vie et est mort en 1805. 
 
 
Clara Germana Cele
 
Exorcisme lévitation
 
L’histoire se déroule en 1906 et raconte que cette jeune sud-africaine de 16 ans, lors d'une confession, a avoué avoir fait un pacte avec le Diable. Elle s’est ensuite mise à se comporter de manière étrange. Le fait inusité le plus rapporté est qu’elle aurait lévité et que seulement l’eau bénite pouvait la faire redescendre, ce qui serait le signe d’une possession. Deux prêtres ont procédé à un exorcisme qui a duré deux jours et qui a, dit-on, guéri la jeune fille. 
 
 
Mère Teresa
 
Mère Teresa
 
C’est après sa mort, alors qu’on parlait déjà de canonisation, que l’histoire d’un exorcisme commence à circuler. Une nouvelle raconte que la religieuse aurait été exorcisée en 1996, quelques mois avant sa mort, alors qu’elle était hospitalisée. Elle se plaignait de troubles du sommeil et disait se sentir sous «l’emprise du Diable». Le prêtre qui a pratiqué le rituel précise qu’elle n’était pas possédée, mais qu’elle a pu être tourmentée par de mauvais esprits. Il aurait simplement récité une prière d’exorcisme à son chevet pendant une trentaine de minutes, ce qui l’aurait apaisée.
 
 

Vous aimerez aussi

Commentaires