La scène se passe en Antarctique. Des professionnels souhaitaient tourner un documentaire sur les manchots. Afin d’avoir un accès privilégié, ils ont placé une cinquantaine de caméras à l’intérieur d’autant d’œufs factices qu’ils ont déposée dans des nids, près de la colonie.

Il ne restait qu’à attendre.

Mais c’était sans compter sur la voracité d’un caracara austral, une espèce d’aigle très rare. Alors que de nombreux œufs avaient déjà éclos, ceux munis d’une caméra restaient « désespérément » fermés. Et pour cause.

Attiré par un des œufs, il a fondu sur ce dernier à la vitesse de l’éclair pour tenter de briser sa coquille afin de se payer un petit casse-croûte.

Ses nombreux essais se sont évidemment avérés vains. Impatient, le rapace a multiplié les coups de bec, puis il a roulé l’œuf dans tous les sens.

Le caracara s’est alors emparé de l’œuf avec ses puissantes serres pour trouver un moyen de briser la coquille récalcitrante. Puis il s’est envolé.

Souhaitait-il laisser tomber l’œuf sur une pierre pour fracturer la coquille et se régaler de son contenu? Mystère! Mais, en s’élevant dans les airs, il a croqué, bien involontairement, des images aériennes de la colonie.

L’œuf a finalement été récupéré, intact. Mais les images tournées par l’aigle sont carrément spectaculaires, non seulement lors de ses tentatives pour briser la coquille, mais également du vol du rapace au-dessus des manchots, et ce, dans un milieu hostile.

Il arrive parfois que l’expression tourner des images « à vol d’oiseau » prenne tout son sens.  En décembre, une équipe de tournage australienne s’est fait dérober une caméra par un autre rapace. L’aigle de mer s’est emparé d’une caméra dissimulée dans un piège à viande pour crocodiles, puis a tourné, sans le savoir, 44 secondes d’images (parfois un peu floues) en survolant le parc de Kimberly, dans le nord-ouest du pays.

Le pygargue a gardé la caméra entre ses serres durant un long moment. L’appareil a été retrouvé une centaine de kilomètres plus loin, intact.

Et quelles images!
 

L'aigle en Antarctique



 

L'aigle en Australie…


 

 

Vous aimerez aussi

Commentaires