La Parisienne Margaux Gandelon, une amoureuse des chats, compte ouvrir un nouveau café en septembre. Et elle ne sera pas seule pour accueillir les clients. En effet, des chats s’emploieront à chouchouter les consommateurs, en laissant quelques poils sur leurs vêtements.

« Ce sera un endroit zen et convivial. Les clients pourront caresser les animaux en buvant ou en dégustant une pointe de tarte », a-t-elle promis à un journaliste de l’Agence France-Presse.

Pour mener son projet à terme, la jeune femme d’affaires de 26 ans prévoit adopter une dizaine de chats abandonnés dans des refuges pour animaux. Mais attention : ils ne travailleront pas comme des bêtes. La propriétaire assure que les félins auront accès à une salle dans laquelle ils pourront se reposer, à l’abri des clients.

Mistigri, Caramel, Micha ou Félix auront pour mission de divertir, voire de combler un besoin affectif chez plusieurs clients, dont ceux qui n’ont pas d’enfants ou qui vivent dans l’isolement.

« Le chat est un anti-stress, il fait baisser la tension artérielle et nous ramène à l’instant présent », estime Claire Bentolila, spécialiste du comportement animalier. « Si on respecte sa nature indépendante et qu’il peut partir quand il en a envie, tout devrait bien se passer ».

Les clients devront donc respecter diverses règles dont celles de ne pas courir après les quadrupèdes, de les réveiller ou de leur tirer la queue. En échange, les félins distribueront câlins et ronrons, sans trop se faire prier.

Né voilà cinq ans, le concept fait fureur au pays du soleil levant. Allergiques s’abstenir!
 

Vous aimerez aussi

Commentaires