En ballade sans son maître, Pitou s’est retrouvé prisonnier d’un égout municipal de Blumenau, une petite ville au nord de l’État de Santa Catarina (Brésil)
 
Pour se sortir de sa fâcheuse position, l’infortuné explorateur a attiré l’attention des passants avec ses jappements et ses plaintes. Mais, avec l’épuisement, ses appels à l’aide devenaient de plus en plus faibles.
 
Des hommes ont choisi de sortir l’artillerie… légère. Au diable les excavatrices et les équipements lourds, le temps jouait en leur défaveur. Ils ont plutôt choisi de sortir des outils rudimentaires : des pelles, une tranche et un simple maillet, pour tenter de dégager l’animal faiblissant.
 
Les hommes ont mis plusieurs minutes pour finalement découvrir la carcasse d’un chien mort. Trop tard? Déception chez les sauveteurs et les témoins de la scène.
 
C’était sans compter sur l’instinct de survie de Pitou. De nouveaux gémissements, faibles, ont indiqué aux sauveteurs que l’animal était toujours en vie, contrairement à son compagnon d’infortune.
 
Un des sauveteurs a donc repris son travail acharné pour briser la conduite et tenter d’atteindre l’animal en détresse. Plusieurs coups de maillet furent nécessaires pour finalement apercevoir le museau de Pitou, toujours en vie.
 
Ce bon bol d’air frais a semblé revigorer l’animal. Le sauveteur a poursuivi son travail, brisant pièce par pièce la conduite qui retenait le chien prisonnier. 
 
Il aura fallu près d’une quinzaine de minutes additionnelles pour extraire l’animal de sa fâcheuse position. Pitou a même contribué à son propre sauvetage en retirant, de sa patte, quelques gravats. 
 
Une fois à l’air libre, sans même une égratignure, il s’est empressé de remercier ses sauveteurs en remuant de la queue et en se frottant à son sauveteur. 
 
Les effusions terminées, le chien a été conduit près d’une résidence où un repas l’attendait. Et il ne s’est pas fait prier pour en dévorer quelques-unes.
 
Nul doute qu’il se souviendra de sa mésaventure et qu’il tempérera sa soif d’explorer des espaces clos.


Cet animal a été sauvé in extremis de la mort

Vous aimerez aussi

Commentaires