L’histoire d’Ippo a débuté par une chaude nuit d’été 2012. Martin, un zèbre retiré d’un zoo en faillite où il était maltraité, a décidé de faire une petite excursion, histoire de se dégourdir les pattes. Il a donc sauté par dessus la barrière de son enclos.
 
Une fois « libre », mais toujours à l’intérieur du refuge pour animaux, son regard (et peut-être son odorat) a été attiré par une étable. Il s’en est approché prudemment et, à l’aide de son museau, il a poussé le loquet de la porte menant à l’abri des ânes.
 
Coup de foudre! Dans un coin de la bâtisse, Giada, une ânesse, a immédiatement attiré son attention. Lui a-t-elle fait les yeux doux? On l’ignore. Mais Martin s’en est lentement approché, puis il a laissé libre cours à ses pulsions reproductrices.
 
L’histoire ne dit pas si le couple s’est plié à de longs batifolages, mais cela serait surprenant. Puis, après avoir sailli l’ânesse, Martin s’est éloigné discrètement. 
 
Cette union — après tout, Florence est une ville très romantique — a fait des petits… Plutôt un! Douze mois plus tard (la période de gestation des ânesses), Giada a donné naissance à un rejeton un peu particulier : un donkey.
 
« On a vu d'abord ses sabots noirs, puis les pattes rayées. On était sidérés », a raconté Serena Aglietti, fille du propriétaire de la ferme qui accueille des animaux maltraités ou importés illégalement.
 
La robe d’Ippo est pour le moins surprenante. Ses pattes ont la forme et la couleur d’un zèbre, son corps beige ressemble à celui d’un âne sur lequel on aurait peint quelques rayures. Mignon!
 
Visiblement, Giada et Martin sont les géniteurs de cet animal rare et fascinant. Et ils en sont très fiers.
 
 
Parents Ippo zèbre-âne
 
Ippo n’est pas le seul représentant de cet étrange croisement entre une ânesse et un zèbre. Quelques donkeys (aussi appelés « zonkey » ou « zebroid ») ont vu le jour en Chine, au Japon et aux États-Unis. De plus, c’est l’animal lui-même (via sa génétique) qui choisit s’il deviendra un âne ou un zèbre, à l’âge adulte. 
 
Les propriétaires de la ferme ont l’intention de laisser la nature faire son œuvre. Et Ippo aura le choix de ses fréquentations, s’il peut se reproduire. Entretemps, il fait la joie des visiteurs de la ferme d’accueil.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires