La scène est presqu’irréelle. Le garçonnet effectuait une promenade dans un parc australien, en compagnie de ses parents, lorsqu’il a choisi de s’éloigner de ses géniteurs pour suivre un wallaby.

Évidemment, il n’a fallu que quelques minutes pour que le garçon s’égare sur le vaste territoire du parc Deep Creek, au grand désespoir des autres membres de la famille.

Les premières recherches, effectuées par les parents, n’ont rien donné. Ces derniers ont alors contacté les autorités du parc de conservation pour organiser une opération afin de retrouver leur fils disparu. Au moins deux hélicoptères ont alors été nolisés.

Vêtu légèrement, le garçonnet a rapidement perdu la trace du wallaby qu’il souhaitait suivre. Il s’est donc mis à cueillir des fleurs pour les offrir à sa maman.

Heure après heure, le jeune explorateur a senti la fatigue le gagner alors que la nuit tombait et que le mercure baissait radicalement. Il a donc déposé son bouquet de fleurs près d’un arbre.

Attiré par les fleurs, un kangourou, véritable Skippy des temps modernes, s’est approché pour manger le bouquet qui ne lui était pourtant pas destiné. Puis, l’animal aurait constaté que le jeune grelottait. Il s’est alors couché à côté de l’enfant afin de le tenir au chaud.

La chaleur corporelle du kangourou, et sa fourrure, ont fait en sorte que le jeune égaré a pu affronter le froid nocturne. Dans cette région du sud de l’Australie, la température peut descendre jusqu’à trois degrés, la nuit.

L’enfant a été retrouvé le lendemain, sain et sauf, à moins d’un kilomètre du campement de ses parents. En entendant les secours arriver, l’animal a pris la poudre d’escampette, sans rien demander en retour, mais en laissant son odeur corporelle sur la veste du petit égaré.

Il ne reste qu’à trouver un moyen pour remercier l’animal. Un bouquet de fleurs, peut-être?

 

Vous aimerez aussi

Commentaires