La scène est presque irréelle. Des plongeurs ont découvert une rivière sous-marine qui coule à une soixantaine de mètres sous l’eau salée, dans la péninsule du Yucatan, au Mexique. Oui, une rivière qui coule sous l’eau…

La rivière a été localisée dans la « Cenote Angelina » ou, si vous préférez, la grotte « Little Angel » : un puits naturel créé par l’effondrement d’une grotte sous-marine.

Menacés par l’écotourisme, les cénotes (« puits sacrés » dans la langue maya) sont partiellement remplis d’une couche d’eau douce plus ou moins volumineuse. Mais d’y découvrir une véritable rivière, photographiée par le plongeur professionnel russe Anatoly Beloshchin, a surpris les plongeurs.

Une courte vidéo de 37 secondes offre aussi des images saisissantes de cette rivière mexicaine, pourtant absente de toutes les cartes géographiques.

La rivière est constituée de trois couches distinctes. La première est composée d’eau salée provenant de l’océan. Cette eau stagne sous une couche d’eau saturée de sulfure d’hydrogène, un composé chimique naturel d’hydrogène et de soufre malodorant issu de la décomposition de végétaux. De plus, cette dernière est opaque à un tel point que tout ce qui y est plongé semble disparaître. Évitez d’en boire!

Enfin, une troisième couche, cette fois d’eau douce, « flotte » à la surface de cette soupe un peu étrange, sans se mêler aux couches inférieures.

Étonnés? Il ne s’agit pas du premier phénomène naturel impressionnant. En Autriche, les plongeurs sont nombreux à visiter le lac Vert, entre les mois de mai et de juillet. Il s’agit d’une vallée inondable qui se remplit d’eau cristalline provenant de la fonte des neiges, en montagne. Fleurs, pelouse, chemins de terre sont alors submergés d’une couche d’eau qui varie de 4 à 11 mètres, très appréciée des poissons. Puis, petit à petit, l’évaporation assèche le lac, jusqu’au printemps suivant.

Décidément, la nature n’a pas fini de nous étonner.

Vidéo Lac Vert

Vous aimerez aussi

Commentaires